Dan Dediu

Dan Dediu

dates de séjour

01/09/2017 - 30/06/2018

discipline

Sciences du langage

fonction

Chercheur

organisme

Max Planck Institute for Psycholinguistics (Pays-Bas)

pays d'origine

Pays-Bas

projet de recherche

L’influence des facteurs non-linguistiques sur l’évolution de la diversité et complexité des langages

Comment le langage a-t-il évolué? Pourquoi existe-t-il tant de langues, pourquoi sont-elles si différentes et qui y a-t-il de commun entre elles ? Ce projet s’inscrit dans la perspective d’une nouvelle (mais de plus en plus à la mode) orientation de recherche qui s’intéresse aux facteurs non-linguistiques pouvant contribuer à expliquer les caractéristiques du langage. La majorité des travaux scientifiques concernés mettent l’accent sur l’environnement physique et le climat dans lesquelles les locuteurs habitent, ainsi que sur divers facteurs sociodémographiques, mais ce projet se concentre sur les caractéristiques biologiques et cognitives des locuteurs. Nous sommes – comme êtres humains – essentiellement et fondamentalement similaires mais nous avons aussi des différences, par exemple dans les fins détails de l’anatomie des organes de la parole. Ces différences entre les locuteurs génèrent-elles une force (métaphorique) qui induit la diversité, la complexité et la solidité des langues, pour qu’elles puissent fonctionner malgré ces différences ? Ces questions seront explorées dans un cadre collaboratif et multidisciplinaire (à Lyon en général, et particulièrement avec le laboratoire Dynamique du langage et le Labex ASLAN). Cette approche devrait, on l’espère, ouvrir la voie à une meilleure compréhension du langage humain, considéré dans son contexte réel qui intègre bien sûr la culture mais aussi la biologie humaine et l’environnent physique.

biographie

Dan Dediu a commencé sa carrière comme programmeur informatique et encore aujourd’hui la programmation et les ordinateurs restent essentiels pour son activité scientifique. Après une licence en mathématiques et informatique (Université Bucarest, 1994-1997), il a étudié la psychologie (Université Bucarest, 1996-1998) et a obtenu un master en neurobiologie et comportement (Université Bucarest, 2000-2002) ; il s’est ensuite tourné vers la linguistique, en préparant son doctorat à l’Université d’Edinburgh (2004-2007). Après une bourse post-doctorale ESRC à l’Université d’Edinburgh (2007-2008), il a rejoint le Max Planck Institute pour la Psycholinguistique (Nimègue, Pays-Bas) où il est actuellement chercheur senior au département « Langage et génétique ». Depuis octobre 2012, il est responsable du groupe « Tendances génétiques dans la parole et le langage », financé par une bourse VIDI accordée par le NWO (organisation de la recherche scientifique des Pays-Bas). Ses centres d’intérêt scientifiques sont l’évolution du langage, les bases génétiques de la parole et du langage et l’influence des différences entre les locuteurs sur l’émergence de la diversité linguistique ; il utilise une grande variété des méthodes quantitatives apparentées à la statistique et à l’informatique.

institut

01/12/2006