Brij Tankha

Brij Tankha
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2019 - 01/07/2020

discipline

Études culturelles

Fonction d’origine

Fellow honoraire

Institution d’origine

Institute of Chinese Studies de Dehli

pays d'origine

Inde

projet de recherche

Les routes contestées du Japon vers la modernité

L’image dominante du Japon continue d’être celle d’un modernisateur accompli équilibrant adroitement la tradition et la modernité. Cette opinion est encore largement prédominante mais les recherches actuelles qui situent le Japon non comme une exception, mais dans un contexte plus large, et qui introduisent les développements de l’empire colonial japonais, proposent une approche plus nuancée et plus productive de l’histoire japonaise moderne.

Le projet de recherche de Brij Tankha se sépare des dichotomies occidental/japonais ou japonais/asiatique afin de voir comment le flux mondial d’idées a créé divers courants politiques et intellectuels et comment ces débats et contestations ont modelé les contours du Japon moderne.

Le projet examine les stratégies politiques et intellectuelles de certains individus clés tels que Tanaka Shozo, Minakata Kumaguzu et Arishima Takeo. Il étudie leur remise en question de l’industrialisation capitaliste soutenue par l’État de même que leur tentative de réaliser la démocratie et de créer un équilibre entre la partie publique et séculière du monde et la partie intérieure et spirituelle, entre la ville et le rural et enfin leur remise en question de l’État-Nation comme unique forme politique de développement moderne.

biographie

Brij Tankha est né à Lucknow en Inde et a étudié au St. Stephen’s college et à l’Université de Dehli puis a enseigné au Département d’études d’Asie orientale où il est devenu Professeur d’Histoire japonaise moderne. Il a été directeur du Département et prit sa retraite en 2012. Brij Tankha a reçu des bourses d’études et a été professeur détaché à Tokyo, Waseda et à l’Université Ryukoku de Kyoto où il dirigea la chaire d’études indiennes du Conseil indien de relations culturelles. Il a également donné des cours à l’Université Jvyaskula en Finlande ainsi qu’à Ca’ Foscari à Venise.

Il est à présent Fellow honoraire à l’Institut d’études chinoises de Dehli, un think tank indépendant, et au comité de direction de Chirag, une ONG active dans l’éducation et le développement. Ses recherches sur l’histoire japonaise moderne se focalisent sur les façons alternatives de penser la transformation moderne du Japon ainsi qu’à situer l’histoire japonaise dans un contexte asiatique plus large et plus global. Il contribue à des journaux d’actualités au Japon et en Asie orientale.

institut