Tie Xiao

Tie Xiao
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/01/2015 - 30/06/2015

discipline

Littérature

Fonction d’origine

Maître de conférences

Institution d’origine

Université de l’Indiana, Bloomington (États-Unis)

pays d'origine

Chine

projet de recherche

Au nom des masses : imaginer la foule dans la Chine moderne, 1900-1950

Les recherches de Tie Xioa étudient l’émergence de la foule (‘qunzhong’) dans la littérature, la psychologie sociale et la pensée politique modernes chinoises comme un trope génératif par lequel les intellectuels et écrivains chinois modernes ont négocié avec les modèles concurrents de la révolution et des lumières, ont exploré le sens du vital, de l’instinctif et de l’affectif, et ont défini les limites mêmes de la subjectivité. Au lieu de traiter la foule comme une donnée socio-politique, cette recherche examine les conditions historiques et épistémologiques à travers lesquelles la foule est devenue un objet d’investigation psychologique, d’investissement politique, de représentation esthétique et une technologie du pouvoir pour les commentateurs angoissés, de gauche comme de droite, qui l’évoque comme leur propre source de légitimation. Le projet retrace la façon dont la formation, la diffusion et la transformation de la connaissance psychologique de la foule ont été influencées par différents agents et comment, au travers de disciplines et de formes de production culturelle divergentes, elles ont animé des imaginaires concurrents d’émergence collective et déterminé les programmes normatifs de la mobilisation et de la manipulation politiques.

biographie

Né à Pékin, Chine, en 1979, Tie Xiao a reçu sa maîtrise (BA) à l’Université de Pékin avant de se rendre aux États-Unis pour ses études doctorales. Il a obtenu son doctorat en études chinoises à l’Université de Chicago en 2011 et a ensuite bénéficié d’une bourse de post-doctorat au Centre d’études chinoises de l’Université de Californie à Berkeley en 2011-2012. Ses recherches portent sur les réseaux de liens complexes entre les représentations imaginaires populaires, littéraires et psycho- scientifiques, concernant l’état d’esprit, les moyens de communication, et les fantasmes liés aux rapports intimes dans la Chine moderne. Tie Xiao est aussi écrivain et traducteur. Son premier roman publié en 1997 a remporté le prix littéraire Bing Xin, et sa nouvelle la plus récente fût nominée pour le prestigieux prix littéraire Xun Lu (2010). Il a traduit en chinois l’ouvrage de Raymond Carver Les Vitamines du bonheur (titre original Cathedral) et une fiction d’Alice Munro ainsi que diverses études de Wu Hung sur l’histoire de l’art chinois. Il est actuellement maître de conférence (‘assistant professor’) au département de littérature chinoise moderne et culture visuelle à l’Université d’Indiana à Bloomington aux États- Unis. En 2017, il a publié Revolutionary Waves. The Crowd in Modern China (Cambridge, Massachusetts : Harvard University Asia Center), sur les représentations de la centralité de la foule dans l'imaginaire culturel et politique chinois.

 

 

 

 

 

institut