Le tourisme à Paris. Histoire, évolutions, défis

date

Mardi 13 Mars 2018, 18h00

adresse

Institut d'études avancées de Paris, Hôtel de Lauzun, 17 quai d'Anjou 75004 Paris
information@paris-iea.fr
Le tourisme à Paris. Histoire, évolutions, défis

Conférence de Maria Gravari-Barbas (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) donnée dans le cadre du cycle de conférences "Paris de la Belle Époque à la fin de la guerre froide".

Paris est une destination touristique dès les débuts de l’histoire du tourisme. Partie incontournable du Grand Tour européen dès le 18e siècle, la ville connaît une augmentation continue de ses fréquentations touristiques tout au long du 19e et 20e siècle. Les infrastructures touristiques se multiplient, se diversifient et se spécialisent, grâce à des grandes manifestations telles que les expositions internationales et universelles. Les grands travaux et les projets d’embellissement suscitent l’admiration et attirent un public international. L’ancienneté et l’enracinement du fait touristique dans la capitale font que le tourisme fait partie de l’ADN urbain de la ville et se conjugue avec toutes les autres expressions urbaines.

 

Si la ville profite actuellement d’une excellente image et d’une complète infrastructure touristique, elle fait actuellement face à plusieurs défis. Tout d’abord, la concurrence européenne et internationale ne se limite plus à quelques capitales européennes, telles que Londres ou Rome, anciennes rivales de Paris ; elle concerne également de nouvelles destinations touristiques urbaines, telles que Barcelone ou Berlin. Ensuite, les évolutions sociologiques, économiques et démographiques de la ville suscitent des inquiétudes sur une possible muséification de ces espaces centraux. Par ailleurs, la densification du phénomène touristique suscite de nouveaux conflits et nécessite de nouveaux arbitrages entre touristes et habitants. Finalement est posée la question d’une meilleure répartition du tourisme entre arrondissements centraux et périphériques ou encore entre Paris intra-muros et la petite couronne.

 

Maria Gravari-Barbas est architecte et professeure de géographie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où elle a dirigé l’Institut de Recherche et d’Études Supérieures du Tourisme (IREST) et l’EIREST, seule équipe d’accueil interdisciplinaire en France dédiée au tourisme et au patrimoine qu’elle dirige depuis sa fondation. Elle est experte auprès du Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO et l’Institut des itinéraires culturels européens du Conseil de l’Europe. Ses recherches portent sur les processus de patrimonialisation, sur l’inscription spatiale des événements culturels et sur le tourisme urbain. Elle a publié de nombreux ouvrages et articles, dont Aménager la ville par la culture et le tourisme (Le Moniteur, 2013) et (avec E. Fagnoni) Nouveaux musées, nouvelles ères urbaines, nouvelles pratiques touristiques (Presses Universitaires de Laval, 2015).


Le cycle de conférences "Paris de la Belle Époque à la fin de la guerre froideprésente différentes facettes de l'évolution politique, sociale et culturelle de Paris au XXe siècle.

institut

01/02/2011
01/02/2011