Dorit Geva

Dorit Geva
labex
Eurias

dates de séjour

01/09/2016 - 01/07/2017

discipline

Sociologie

Fonction d’origine

Professeure associée

Institution d’origine

Central European University (Hongrie)

pays d'origine

Hongrie

projet de recherche

POUR L’AMOUR D’UNE FEMME : LE GENRE, LA CLASSE ET LA DROITE RADICALE FRANÇAISE

Ce projet s’intéresse à la popularité croissante du parti de droite radicale Front national (FN), et de sa dirigeante Marine Le Pen, dans la France contemporaine. Comment et pourquoi une femme, et l’imagerie politique très genrée que son parti promeut, répondent aux griefs sociaux d’électeurs de la petite bourgeoisie et de la classe ouvrière qui se sentent délaissés par le flux de la globalisation et par le libéralisme cosmopolite de l’Union européenne ? Les études sur la participation féminine dans la démocratie élective ont fleuri, et une attention croissante est portée à la compréhension de la montée des partis d’extrême‐droite en Europe, mais ces recherches passent à côté d’un aspect essentiel pour comprendre le soutien recueilli par ces mouvements. Elles ne s’intéressent pas à la manière dont le champ politique est symboliquement genré, et à la manière dont la montée de l’extrême‐droite est elle‐même un processus genré. En portant une attention particulière aux caractères structurels et symboliques spécifiques de la vie politique française actuelle, le projet vise à interroger Les concepts plus généraux de genre, de classe et de politique partisane, ainsi que la crise contemporaine des régimes démocratiques.

biographie

Dorit Geva est professeure associée de sociologie à la Central European University (CEU, Budapest). Après avoir soutenu un doctorat de sociologie à la New York University, elle a été Vincent Wright Fellow in Comparative Politics au Robert Schuman Centre for Advanced Studies, European University Institute, et a passé quatre ans comme Harper Schmidt Fellow à enseigner la théorie sociale à l’Université de Chicago. Elle a rejoint la CEU à l’automne 2011. À partir de sa recherche doctorale sur les politiques genrées du service militaire en France et aux Etats‐Unis, elle a publié un livre comparatif aux Cambridge University Press in 2013 et des articles dans les revues American Journal of Sociology, Polity, Politics and Society et Social Politics. Avec le soutien d’une bourse Marie Curie d’intégration professionnelle de l’Union européenne, elle a rassemblé des données sur les dynasties familiales dans les partis politiques. Cette enquête l’a amenée à travailler sur le Front national et plus largement à s’intéresser aux politiques genrées dans les mouvements et partis d’extrême‐droit en France et en Europe.