Amanda Frost

Amanda Frost
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/09/2019 - 30/06/2020

discipline

Droit

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

American University à Washington, DC (États-Unis)

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

Nationalité et identité nationale : Analyse comparative des politiques d’acquisition de la nationalité et d’expatriation aux États-Unis et en France

Les gouvernements utilisent depuis longtemps leur contrôle de la nationalité pour façonner une identité nationale. Ce projet concerne l’analyse comparative des lois et politiques françaises et américaines concernant l’acquisition de la nationalité et l’expatriation forcée afin d’explorer les liens entre ces politiques et les questions existentielles de l’identité nationale, de la sécurité intérieure et de la gouvernance démocratique.

À l’origine, les États-Unis comme la France ont reconnu le droit du sol. Ce droit a été intégré à la Constitution des États-Unis après la guerre civile. Mais cette politique a été remise en question de nombreuses fois dans les deux pays. En 1993, la France a modifié sa politique d’acquisition de la nationalité, ne permettant pas aux enfants nés en France de parents étrangers d’obtenir la nationalité avant la majorité. Bien que le droit du sol reste d’actualité aux États-Unis, certains politiciens et universitaires s’interrogent sur sa cohérence avec les politiques d’immigration, de sécurité et les idéaux démocratiques américains. Aux États-Unis comme en France, le débat se poursuit sur la question de la perte de nationalité en punition de certaines croyances ou actes, en particulier terroristes. Enfin, les deux pays ont été accusés d’expatrier certains citoyens de facto par le refus d’octroyer un passeport, un acte de naissance, le droit de vote, le droit de retour ou encore l’accès à d’autres privilèges considérés comme centraux à la notion de nationalité. Ce projet vise à comparer l’approche française à l’approche américaine de l’acquisition de la nationalité et de l’expatriation afin d’éclairer la façon dont l’histoire d’un pays et son auto-perception peuvent influencer les décisions politiques.

biographie

Amanda Frost est professeur de droit à l’American University de Washington, D.C. Elle est spécialisée dans le droit de l’immigration et de la nationalité. Elle a publié dans de nombreuses revues juridiques et elle a écrit pour The Atlantic, Slate, le Washington Post, le New York Times, USA Today, et le L.A. Times. En 2019, elle a reçu une bourse postdoctorale de la American Council of Learned Societies pour financer son projet de livre, Unmaking Americans: A History of Citizenship Stripping in the United States, dont la publication est prévue en 2020, par Beacon Press.

Avant de travailler dans le domaine universitaire, Amanda Frost a été auxiliaire juridique à la Cour d’appel du circuit fédéral des États-Unis, a travaillé pour la Commission des affaires judiciaires du Sénat, comme directrice par intérim de la Immigrant Justice Clinic et a étudié la réforme de la transparence de l’Union européenne pendant un an avec la bourse de la fondation Fullbright. Elle a reçu son Bachelor au Harvard College et son doctorat de droit a la Harvard Law School.

institut

01/12/2006