Mark Sinclair

Mark Sinclair
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/09/2019 - 30/06/2020

discipline

Philosophie

Fonction d’origine

Lecteur

Institution d’origine

University of Roehampton, Londres (Royaume-Uni)

pays d'origine

Royaume-Uni

projet de recherche

L’habitude dans la philosophie française moderne

Ce projet examine le concept d’habitude dans la philosophie française moderne du début du dix-neuvième siècle jusqu’à la philosophie et la neuroscience contemporaines. Le projet montrera comment le concept d’habitude dans cette tradition est fondamental, et comment des écoles philosophiques diverses conçoivent l’habitude de façons différentes et se constituent ainsi dans leur spécificité. La question fondamentale - qui reste encore ouverte comme question aujourd’hui - concerne la possibilité d’expliquer l’habitude en termes mécaniques, à la troisième personne, selon des processus de causalité efficiente. Des hypothèses vitalistes, animistes, et phénoménologiques s’opposent aux hypothèses mécanistes, et ces divergences entrainent des conséquences différentes pour l’intelligence d’autres question fondamentales, telles que le rapport de l’esprit au corps, l’existence du sujet, la nature de la mémoire et de la temporalité comme irréductible au temps mesuré par les horloges.

Le projet évalue des textes peu connus dans la tradition de la philosophie française, du dix-neuvième siècle notamment, dans le but de développer les possibilités de la réflexion contemporaine sur l’essence et la nature de l’habitude. Le projet montrera comment le dix-neuvième siècle français met en question l’héritage du dix-septième siècle et les paradigmes matérialistes et mécaniques de la neuroscience contemporaine qui en proviennent. Le concept de ‘plasticité’, par exemple, se trouve au centre de réflexion philosophique sur l’habitude dans la neuro-philosophie contemporaine, et il est essentiel de le situer à la lumière de la tradition philosophique française afin de le comprendre.

biographie

Mark Sinclair est Reader en philosophie à l’University of Roehampton, Londres. Il a été chercheur, puis Senior Lecturer à la Manchester Metropolitan University. Il a fait ses études en Philosophie à l'Université de Warwick, à Paris-Sorbonne (Paris IV), et à la Manchester Metropolitan University. Après une thèse sur Martin Heidegger et Aristote (Heidegger, Aristotle and the Work of Art, Palgrave-Macmillan, 2006), il travaille sur l’histoire de la philosophie française par rapport à la métaphysique contemporaine. Il est l’auteur de Being Inclined : Félix Ravaisson’s Philosophy of Habit (à paraître chez Oxford University Press en 2019), qui traite de l’analyse ravaissonienne de l’inclination à la lumière de la métaphysique contemporaine. Il est également l’auteur de Bergson (à paraître chez Routledge en 2019). Il est membre du conseil d’administration de la Société des amis de Bergson, membre de l’équipe éditoriale du British Journal for the History of Philosophy et membre du Management Committee de la British Society for the History of Philosophy.

institut

01/12/2006