ERC SHS

La fondation RFIEA porte une initiative pilote de renforcement de la préparation des candidatures ERC pour les ensiegannts-chercheurs en SHS.

 

ERC-SHS est une action de renforcement du dispositif d’accompagnement des enseignants-chercheurs éligibles aux appels « Starting » et « Consolidator » du Conseil européen de la recherche (ERC). Alors que s’achève le programme cadre Horizon 2020, le MESRI et la fondation RFIEA ont dressé un bilan de la participation de la communauté française en SHS aux appels ERC. On peut en tirer quatre enseignements importants :

 

1. En comparant la participation des SHS aux autres domaines scientifiques, on observe que le nombre de dépôts, ainsi que le poids des SHS est particulièrement modeste et très en deçà du potentiel scientifique de nos communautés. La part de la France dans les bourses accodées par l’ERC représente 7,6% pour les SHS alors qu’elle s’élève à 12,3% pour les sciences de la vie et à 14,6% pour les sciences de la matière.

 

2. Il ressort que les performances sont particulièrement dégradées pour les appels “Starting” et “Consolidator” (soit moins de 12 ans d’expérience après le doctorat) avec une part moyenne respectivement de 6,4% et de 6,1%, détérioration que l’on ne retrouve pas pour les autres domaines scientifiques, bien au contraire (les performances françaises à ces appels sont légèrement supérieures à celles enregistrées pour les appels “Advanced”).

 

3. La performance par panel des SHS est très contrastée dès lors qu’elle est analysée sur la base des six panels existants à l’ERC pour les SHS. Les performances dans les panels SH1 (économie), SH4 (sciences cognitives) et SH6 (archéologie et histoire) sont correctes, voire satisfaisantes. En revanche, les performances enregistrées dans les panels SH2 (droit, sciences politiques, géographie), SH3 (sociologie, sciences de l’éducation, communication) et SH5 (études culturelles, littérature, philosophie) sont très mauvaises, en particulier pour les appels “Starting” et “Consolidator”.  

 

4. Le nombre d’enseignant.e.s-chercheur.se.s lauréat.e.s ayant déposé leur bourse “Starting” et “Consolidator” dans un laboratoire universitaire est extrêmement faible dès lors que l’on fait exception de quelques structures d'enseignement supérieur et de recherche spécifiques (Fondation JJ Laffont/Toulouse School of Economics, Fondation nationale des Sciences politiques/SciencesPo, Fondation Paris School of Economics). En plus de dix années d’appels ERC, on ne recense que 8 lauréat.e.s ayant déposé dans un laboratoire au sein de leur université d’origine sur un total de 97 lauréat.e.s.

 

C’est sur la base de ce constat bien peu satisfaisant que le MESRI a décidé de lancer en 2019 cette initiative pilote, mise en oeuvre par la fondation RFIEA et destinée à renforcer l’accompagnement des “jeunes” enseignant.e.s-chercheur.se.s vers le dépôt de projets ERC.

 

Les partenaires
En concertation avec le MESRI, l’Alliance Athéna et l’INSHS du CNRS, l’initiative pilote est développée en collaboration avec sept sites universitaires:
• Université Bordeaux-Montaigne
• Université de Grenoble Alpes (en attente de confirmation)
• Université de Lorraine
• Université de Montpellier Paul Valéry
• Université de Nantes
• Université de Paris-Ouest Nanterre
• UPEM-Gustave Eiffel
 

L’équipe ERC SHS de la fondation RFIEA travaille conjointement avec les différents services au sein de chaque université. Une collaboration a été engagée avec l’Institut universitaire de France (IUF) depuis l’automne 2019. Les membres de l’IUF ayant pour projet de déposer une candidature  “Starting” ou “Consolidator” pourront bénéficier d’un accompagnement à la candidature, s’ils le souhaitent et en complément du soutien dont ils disposent dans leurs université d’origine.

 

 

Objectifs
L'initiative ERC-SHS poursuit un objectif principal: améliorer les performances de la communauté française en sciences humaines et sociales dans l’obtention de financement ERC, en intervenant auprès des enseignant.e.s-chercheur.se.s éligibles aux appels “Starting” et “Consolidator”. Cela s’effectue en appui des efforts déployés sur les sites universitaires pilotes et en complément des dispositifs nationaux existants (PCN, IUF, CNRS). Pour y parvenir, l'initiative vise trois objectifs complémentaires :
1. développer la cartographie des potentiels et identifier les profils les plus adéquats;
2. améliorer l’orientation des enseignant.e.s-chercheur.se.s vers une internationalisation adaptée et productive;
3. renforcer l’expertise disponible pour l’accompagnement scientifique des enseignant.e.s-chercheur.se.s au cours de la préparation de leur candidature en vue du dépôt.

 

Cartographie

La première mission est de mettre en place une cartographie du potentiel de chaque site où le dispositif ERC-SHS est déployé. Deux approches complémentaires ont été identifiées et sont actuellement testées :

• Une approche consultative avec la diffusion auprès des unités de recherche (ou à la communauté SHS de l’établissement) d’un appel à expression d’intérêt, accompagné d’un document qui fournit une information de base sur les appels ERC “Starting” et “Consolidator”. Cet appel invite les enseignant.e.s-chercheur.e.s à réaliser une rapide auto-évaluation de leur profil au regard des attentes de l’ERC et à communiquer un CV détaillé ainsi qu’un pré-projet de recherche de quelques pages.

• Une approche consolidative avec la réunion et l’agrégation d’informations pertinentes en provenance de différents services et personnes-ressources de l’université (vice-présidence recherche et/ou international, service RH, cellule Europe, etc). Des profils sont identifiés grâce à des indicateurs objectifs (thèses en cotutelle à l’étranger, mobilité internationale, publications dans les revues majeures du domaine, participation à des projets collaboratifs ou à des réseaux de recherche européens ou internationaux, obtention de bourses ou de prix, etc.). Ils sont approchés pour communiquer un CV détaillé ainsi qu’un pré-projet de recherche.

 

Université partenaire

Fondation RFIEA

Désignation d’un.e chef.fe de projet ERC SHS

 

Après concertation avec VP/DG Recherche et/ou International, diffusion d’un appel à expression d’intérêt et consolidation des données pour pré-identifier des profils (en collaboration avec service RH, MSH et/ou DU)

 

Identification des personnes/services à contacter

 

Collecte de données/informations et consolidation

Outil de cartographie sous forme de tableur 

 

Appui à la rédaction de l’appel à expression d’intérêt

 

Identification des principaux indicateurs 

 

Accompagnement à l’usage de l’outil 

 

La cartographie débouche sur une évaluation des profils repérés. Celle-ci est réalisée par un comité d’experts constitué par la fondation RFIEA et composé de sept scientifiques (un par panel + un président) ayant une expérience d’évaluation de dossiers ERC en tant qu’ancien.ne.s membres de panels ou lauréat.e.s.

Ce comité rend un avis sur la base du CV et du pré-projet du candidat. Les conclusions sont transmises aux personnes référentes ERC-SHS au sein de l’établissement pour un échange en vue d’harmoniser la décision finale.

A l’issu de cette évaluation, les enseignant.e.s-chercheur.se.s sont dirigé.e.s soit vers une phase d’orientation (horizon de 18 à 24 mois) qui précède une candidature ERC, soit vers une phase d’accompagnement (horizon de 9 à 12 mois) en vue d’un dépôt de candidature. 

 

Université partenaire

Fondation RFIEA

Désignation d’un.e ingénieur.e/vacataire pour le suivi (20% ETP) sous la responsabilité du.de la chef.fe de projet ERC SHS

 

 Etude des évaluations du comité d’experts et discussion collégiale avec la fondation RFIEA 

 

Mise en relation avec les enseignant.e.s-chercheur.se.s (rassemblement des données, communication des retours d'évaluation)

Définition de la grille d’évaluation des profils (critères établis à partir de l’analyse des profils des ancien.ne.s lauréat.e.s)

 

Suivi de l’évaluation des profils par le comité d’experts

 

 

Echange avec l’établissement avant la formalisation des retours d’évaluation

 

Orientation

L’orientation est une phase de 18 à 24 mois qui précède l’éventualité d’un dépôt de projet ERC. L’enseignant.e-chercheur.se est “coaché.e” par les personnes référentes désignées au sein de l’établissement et par les IPE de la fondation RFIEA. En fonction du retour d’évaluation, l’objectif du “coaching” est de fournir les indications nécessaires au renforcement de son profil jusqu’à atteindre le niveau attendu par les évaluateurs ERC.

Un plan personnalisé d’orientation est préparé afin d’apporter un accompagnement adapté à chacun.e. La fondation RFIEA fait bénéficier aux candidat.e.s d’une formation à l’outil de recherche de financements Fundit. De plus, des mises en contact avec le réseaux des Instituts d’études avancées sont réalisées afin de leur permettre d’effectuer de courtes mobilités à l’international. Cela permet de renforcer les CVs au regard des attentes de l’ERC. Les cellules Europe sont garantes de la continuité du suivi et facilitent la mise en place de décharges d’enseignement.

Un aspect fondamental de la phase d’orientation est l’acquisition de la culture “projet collaboratif”. Les enseignant.e.s-chercheur.se.s et leur laboratoire d’appartenance montent en compétences sur tous les aspects liés au travail en mode projet, à un niveau régional, national ou encore international. Cela s’organise grâce à la diffusion d’une information régulière auprès de ce public cible, de la part de la cellule Europe ainsi que de la fondation RFIEA, mais aussi par l’organisation de formations.

 

Université partenaire

Fondation RFIEA

 

Identification d’un.e référent.e pour assurer le suivi (DG Recherche ou International)

 

Décharge d’enseignement pour plusieurs mois (partielle / totale / CRCT, etc.)

 

Aide à la mobilité internationale (pour des séjours courts et/ou une résidence d’un trimestre/semestre à l’étranger)

 

Aide à la publication internationale (avec possiblement aide à la traduction et/ou à la révision)

 

Aide au montage de demandes de financements régionaux/nationaux/européens/internationaux

 

Incitation au co-encadrement de doctorants (en France ou dans le cadre d’accords internationaux de l’établissement)

 

Formation à la plateforme FundIt pour la recherche de financements (mobilité, recherche, réseaux)

 

Aide à l’identification des lieux appropriés de mobilité ou de résidence (NETIAS, UBIAS, CHCI, etc.)

 

Mise en relation avec le CNRS (délégations, soutien à la mobilité internationale, etc.), avec les MSH/IEA (environnement internationalisé), avec les infrastructures de recherche FR et EUR 

 

Aide à l’identification d’opportunités de publications (revues, journals, éditeurs,etc.)

 

Formation à la dimension scientifique --projectuelle et collaborative-- de la candidature ERC

 

 

Accompagnement au dépôt

En collaboration avec la cellule de montage de projets européens au sein de l’université, les IPE de la fondation RFIEA travaillent à la formalisation du projet scientifique, à son renforcement par des relectures effectuées par des pairs extérieurs et l’organisation d’un atelier scientifique ad hoc, ainsi que sur la partie non-scientifique (équipe, ressources, dissémination, etc.).

Une relecture des drafts sera effectuée à deux reprises lors de la préparation par des experts scientifiques (ancien.ne.s lauréat.e.s, ancien.ne.s membres de panels, spécialistes reconnus du domaine):

• Lecture du pré-projet (équivalent B1) par deux experts

• Lecture du projet (équivalent B1+B2) par deux experts

 

Il est proposé aux candidat.e.s d’organiser un atelier scientifique sur le projet en cours de maturation avec la possibilité d’inviter des collègues français ou étrangers qui seront associés à la candidature ou qui apporteront des contributions ou des regards extérieurs, éventuellement dans la perspective d’un renforcement de la dimension collaborative, pluridisciplinaire ou comparatiste du projet.

 

 

Université

RFIEA

 

Aide au montage du projet (identification de l’IPE en charge et des personnes ressources sur le site)

 

Décharge (partielle ou totale) d’enseignement pour un semestre

 

Soutien à la mobilité internationale dans le cadre de la préparation de la candidature 

 

Aide à la traduction

  

 

10% d’IPE ERC SHS par projet (20% en phase de bouclage)

 

Relecture des drafts par des pairs extérieurs

 

Financement et organisation d’un atelier scientifique (brainstorming session)

 

Aide à la finalisation rédactionnelle sur le plan linguistique (compétence externe)

 

Mise en relation avec les partenaires du RFIEA pour participation à de ateliers d’écriture et de sessions d’oraux blancs

 

Contact

Ingénieures Projets européens ERC-SHS du RFIEA :

Camille Lambert : camille.lambert@rfiea.fr

Rositsa Yancheva : rositsa.yancheva@rfiea.fr