Réseau français des instituts d'études avancées — Actions structurantes

Réseau français des instituts d'études avancées — Actions structurantes

adresse

Siège : 15 parvis René-Descartes, 69007 Lyon

Bureaux : 190 avenue de France, 75013 Paris

téléphone

+33 (0)1 49 54 22 55

La fondation s’appuie sur une approche en réseau et de nombreux partenariats institutionnels, européens et internationaux, qui lui confèrent une véritable dimension nationale.

 

La fondation développe des projets structurants au bénéfice des instituts d’études avancées et, plus largement, au service de l’internationalisation des SHS françaises (Labex RFIEA+, programme EURIAS, plateforme fund┋it).

 

Labex RFIEA+

programme EURIAS

La plateforme de financement Fund It

La valorisation socio-économique

Le montage de projets européens

Groupe d’activité multi-opérateur-Internationalisation de l’Alliance Athena

 

 

LE LABORATOIRE D'EXCELLENCE RFIEA+

 

Dans le cadre du grand programme national « Investissements d’avenir », le RFIEA+ a été lauréat en mars 2012 de l’appel à candidatures « Laboratoire d’excellence » (Labex) et figure parmi les 40 projets retenus en SHS au plan national. Le projet bénéficie d’un financement de 8,50 M€ pour la période du 1er mars 2012 au 31 décembre 2019, ce qui lui permet d’être parmi les 10 Labex les plus soutenus en SHS. La fondation RFIEA est l’établissement coordinateur du Labex RFIEA+, auquel participent les quatre instituts du réseau. L’économiste Raouf Boucekkine, directeur de l’IMéRA d’Aix-Marseille, en est le responsable scientifique et technique.

Deux objectifs prioritaires
Le RFIEA+ consacre les trois-quarts de ses financements disponibles au soutien des politiques d’invitation des instituts d’études avancées. Il s’appuie sur la présence de ces chercheurs internationaux pour mettre en œuvre des actions permettant d’atteindre deux objectifs prioritaires :
1. renforcer l’attractivité scientifique de la France et l’internationalisation du potentiel de recherche français ;
2. pérenniser le dispositif IEA-RFIEA en facilitant la mise en œuvre d’un modèle économique soutenable à long terme.

 

Trois initiatives majeures

1. Montage de projets internationaux : un fonds d’amorçage encourage le développement de partenariats scientifiques s’appuyant sur les collaborations initiées entre les chercheurs d’excellence invités et les laboratoires français dans le cadre d’appels à projets européens et internationaux, individuels ou collaboratifs (ANR, ERC, Horizon 2020).
2. Valorisation socio-économique : les actions améliorent la diffusion et l’impact des savoirs produits dans les instituts auprès des décideurs publics et privés (entreprises, collectivités territoriales, etc.), ainsi que des acteurs de la société civile (associations, lieux culturels, journaux et médias).
3. Formation doctorale : les actions renforcent, au niveau des politiques de site, mais également aux niveaux national, européen et international, les formations à la recherche (écoles d’été, séminaires intensifs, mobilité, participation à des jurys, etc.).

 

Quelques réalisations
Plus de 250 chercheurs ont été invités grâce au financement du Laboratoire d’excellence depuis 2012.
« La métropole comme objet politique. Historicités, catégories d’analyse et enjeux institutionnels de la métropolisation » Colloque international organisé en partenariat par le Collegium de Lyon, Sciences Po Lyon et le laboratoire Triangle-ENS.
« État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités ». École doctorale organisée par l’IEA de Nantes et l’université de Nantes, en coordination avec la chaire éponyme du Collège de France.
« L’antiAtlas des frontières » : séminaires, ateliers, colloques et expositions organisés par l’IMéRA dans le cadre de Marseille 2013 – Capitale européenne de la Culture.
« Le travail aujourd’hui et ses transformations. L’engagement au travail ». Colloque international interdisciplinaire organisé par l’IEA de Paris en partenariat avec EDF.

 

 

LE PROGRAMME EUROPÉEN EURIAS

 

En tant que coordinateur du réseau européen NetIAS (Network of European Institutes for Advanced Study), la fondation a lancé en 2010 le programme EURIAS (European Institutes for Advanced Study Fellowship Programme). Ce programme de mobilité internationale, principalement destiné aux chercheurs en sciences humaines et sociales, est cofinancé à hauteur de 40 % par la Commission Européenne dans le cadre des actions Marie-Skłodowska Curie (Programme Cofund du 7e programme-cadre).

 

Une première convention signée avec la Research Executive Agency (REA) a permis, grâce à un financement de 2 M€, d’offrir 92 bourses de dix mois dans l’un des 14 instituts européens participants. Une seconde convention de 5,90 M€ signée pour la période 2014-2019 permet l’approfondissement du programme, puisque 18 instituts prennent part au Consortium et sont en mesure d’offrir une cinquantaine de fellowships par an.

 

Le programme EURIAS rencontre un très large succès auprès de la communauté scientifique internationale, attirant chaque année des candidats en provenance d’une centaine de pays. La qualité des 600 dossiers reçus en moyenne pour chaque appel et le faible taux de réussite (6 %) assurent la notoriété du programme et son rayonnement scientifique.

 

Les IEA français, qui offrent en moyenne un quart des bourses proposées par le programme, bénéficient d’un nombre très élevé de candidatures internationales et de la reconnaissance au sein du réseau européen des IEA.

 

 

LA PLATEFORME DE FINANCEMENT FUNDIT

 

Suite aux conclusions de plusieurs rapports soulignant l’insuffisante internationalisation des sciences humaines et sociales (SHS) françaises, l’Alliance Athéna et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR) ont proposé en 2013 à la direction de la fondation RFIEA de développer une infrastructure de service dédiée à l’internationalisation des SHS, Nefias (Network for internationalizing Advanced Science).

 

Cette infrastructure a bénéficié de l’appui, à travers l’Unité mixte de service Structuration et internationalisation des sciences humaines et sociales (UMS 3603), de la fondation Maison des sciences de l’homme et du Centre national de la recherche scientifique.
L’action de la fondation RFIEA a porté sur les deux objectifs prioritaires suivants :

1. le renforcement de l’attractivité de notre pays auprès de la communauté scientifique internationale en améliorant la visibilité des meilleurs dispositifs d’invitation et d’accueil de chercheurs en France ;
2. la mobilisation des institutions et chercheurs dans des dynamiques d’internationalisation en lien avec les les opportunités de mobilité offertes au niveau mondial et les financements européens ou internationaux.

 

Un dispositif innovant

Depuis 2014 et en 2015, les moyens attribués à Nefias par l’ensemble des partenaires ont permis de centrer l’action de la fondation sur deux chantiers prioritaires permettant de conjuguer des actions de veille et d’information :

1. la création d’une communauté élargie de chercheurs et d’ingénieurs de projets fondée sur un échange d’expertise, de retours d’expérience et de montage de projets, notamment constituée dans le cadre de l’action nationale de formation organisée avec le RNMSH et le CNRS et des travaux menés auprès du GAMO-International de l’Alliance Athena et du PCN et GTN du MENESR ;
2. le développement d’un système d’information centralisant les principaux programmes de mobilité scientifique (entrante et sortante) et les principaux appels à projets (individuels ou collaboratifs) aux niveaux européens et internationaux.

 

La plateforme fund┋it
Afin de développer efficacement les stratégies d’attractivité, d’internationalisation et de dépôt de projets de financement en Europe ou à l’international pour les chercheurs en sciences humaines et sociales, la fondation a conçu un dispositif principal – la plateforme fund┋it – assorti d’outils d’accompagnement et de soutien au dépôt de projets : un blog, des relais Facebook et Twitter, un groupe de discussion Linkedin, un compte personnel et une newsletter mensuelle.

 

La plateforme fund┋it (http://www.fundit.fr) s’adresse aux chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs de projets et acteurs des cellules européennes et internationales des établissements et organismes de recherche en SHS. Pour la première fois, un site rassemble l’information disponible concernant les programmes, dispositifs et acteurs de la mobilité entrante et sortante, ainsi que les appels à projets individuels et collaboratifs aux niveaux français, européens et internationaux dans le domaine des SHS.

 

La plateforme offre la possibilité de suivre l’évolution des appels grâce à une indexation fine (disciplinaire, thématique, géographique) et la création de profils personnalisés. Elle s’appuie également sur les réseaux sociaux pour créer une communauté dynamique de chercheurs et d’ingénieurs de projets intéressés et actifs à l’international. La plateforme a été développée en partenariat avec la FMSH et avec le soutien du CNRS.

 

 

fundit

 

 

LA VALORISATION SOCIO-ECONOMIQUE

 

Les instituts d’études avancées attirent en France des chercheurs de haut niveau appartenant à un large spectre de disciplines et de thématiques. Les promotions que les instituts constituent depuis 2008 forment à l’échelle du réseau un formidable réservoir de savoirs au meilleur niveau mondial.
Cette ressource intellectuelle et scientifique de premier plan peut activement contribuer à des actions de transfert de savoirs et d’expertises en direction du monde socioéconomique et des décideurs publics et privés. En étroite concertation avec les instituts, la fondation valorise cet exceptionnel capital humain.
La fondation a formé un comité de valorisation socioéconomique composé de personnalités reconnues pour leur compétence en matière de partenariat avec le monde socioéconomique. Elle poursuit deux actions principales :
1. initier des actions concertées avec les entreprises, les associations professionnelles ou culturelles, les collectivités territoriales afin de renforcer l’impact des recherches et des savoirs dans les instituts ;
2. établir des partenariats de soutien financier aux invitations de chercheurs sur des thématiques de recherche pluridisciplinaires et/ou au croisement d’aires culturelles.

 

Affirmant la valeur ajoutée de l’offre produite par les instituts d’études avancées, la fondation a lancé différentes actions de valorisation en partenariat avec les principaux acteurs français du domaine, dont la lettre bimensuelle fellows publiée depuis le début de l’année 2016.

 

 

MONTAGE DE PROJETS EUROPEENS

 

En étroite concertation avec les instituts, et dans le prolongement de cette résidence, la fondation propose un accompagnement personnalisé afin de permettre aux chercheurs et chercheuses qui le souhaitent de construire des projets à plus long terme en France, ou impliquant le potentiel de recherche français. Ceci suppose de connecter leurs recherches et de faciliter leur accès aux dispositifs français de chaires d’excellence ou aux financements de projet individuels ou collectifs au niveau français, européen et international.
Grâce au vaste réseau d’experts et de correspondants qu’elle a constitué au cours des dernières années et aux compétences développées en son sein, la fondation est en mesure d’apporter un soutien, adapté aux situations et aux projets individuels des anciens résidents. Cet accompagnement s’adresse aussi bien aux jeunes chercheurs (postdoctorants, assistant professors, maîtres de conférences) qu’aux chercheurs plus confirmés.

 

La fondation, par un accompagnement efficace aux projets portés par ces chercheurs, entend produire un véritable effet levier. En renforçant les réseaux à l’international et en réunissant des financements de projet notamment européens et internationaux, l’action de la fondation prolonge et amplifie l’impact scientifique en France des résidences offertes par les instituts d’études avancées.

 

 

Le GAMO-I

 

 

Depuis 2011, le RFIEA accompagne le développement de l'Alliance Athena en participant à sa réflexion sur l'internationalisation des sciences humaines et sociales. En 2011, il a notamment participé à deux groupes de travail mis en œuvre par l’Alliance ATHENA au cours de l’année 2011 :

 

• Jacques Commaille, professeur émérite à l’ENS de Cachan et alors président du RFIEA, a participé au groupe de travail « Structuration » présidé par François Weil (Président de l’École des hautes études en sciences sociales).

• Olivier Bouin, directeur du RFIEA, a participé au groupe de travail « Internationalisation» présidé par Bruno Sire (Président de l’université de Toulouse 1) et dont le rapporteur est Alain Peyraube.

 

Le groupe de travail « Internationalisation » qui s'est réunit sur une base mensuelle a publié un rapport sur l'internationalisation.

 

En 2014, Olivier Bouin a pris la direction du Groupe d'activité multi-opérateur - Internationalisation de l'Alliance Athena. Au cours de l'année académique 2014-2015, le RFIEA organise une série de rencontres préparatoires à un rapport. La première réunion, qui s'est tenue en octobre 2014, a porté sur l'Europe (Lobbying, Initiatives de programmation conjointe, l'interdisciplinarité en SHS dans H2020, les infrastructures numériques et l'open edition). Les autres porteront sur le bilatéral, le multilatéral et le régional, et la mobilité entrante et sortante.

iea