Ana Paula Cavalcanti Simioni

Ana Paula Cavalcanti Simioni
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2020 - 30/06/2021

discipline

Sociologie

Fonction d’origine

Professeure

Institution d’origine

Université de São Paulo, Institut d´Etudes Brésiliens (Brésil)

pays d'origine

Brésil

projet de recherche

La consécration et l’inégalité de genre dans le monde de l’art international : une exception brésilienne ?

Depuis les années 1970, les études sur les relations entre l’art et le genre indiquent que les conditions d’accès à la formation et à la consécration artistique sont profondément marquées par le genre des artistes. Dans l’ensemble, les femmes artistes ont rencontré des difficultés historiques pour obtenir formation et  notoriété dans le domaine de l’art. Bien que cette situation ait changé au cours du XXe siècle, les études sur la consécration artistique sur le marché (Quemin, 2009) indiquent que les inégalités persistent.
La question de la consécration internationale des artistes brésiliens est le thème général de ce projet. Il vise à analyser la prétendue particularité du cas brésilien, en le comparant à d’autres sphères de légitimation à caractère symbolique et institutionnel. En ce sens, nous entendons discuter des modalités d’insertion des artistes «périphériques» dans le système artistique international, en rapportant des variables telles que la nationalité et le genre.

biographie

Ana Paula Cavalcanti Simioni se consacre à la recherche et aux publications sur les femmes artistes brésiliennes depuis 2000. Née à São Paulo en 1972, elle a terminé en 2005 son doctorat en sociologie sur les artistes femmes académiques bresiliènnes, dont une partie a eu lieu à l’EHESS Paris. En 2013, elle a été professeure invitée à l’UNAM (Mexique), en 2016 à l’Ecole Normale Supérieure (rue d´ulm Paris) et en 2019 à l’Université de Paris 8. En 2017, elle a reçu la bourse de la Fondation Maison des Sciences de l´Homme, Programme DEA. Depuis 2005, Ana Paula se consacre à comprendre la production et la consécration d’artistes modernistes et contemporains du Brésil dans un circuit national et international. Elle a été aussi comissaire de l’exposition "Femmes artistes: les pionnières, 1880-1930" (Pinacoteca Artística do Estado de São Paulo) en 2015. En 2020, elle prépare une nouvelle exposition : « Transbordar : les transgressions de la broderie dans l´art ».

institut